« Mon rêve d’apprendre à lire s’est réalisé »

Cécile COMPAORE n’a pas eu la chance d’aller à l’école et d’apprendre à lire et à écrire, mais son désir et sa soif d’apprendre, et de mieux connaitre Dieu l’ont poussé à se former à travers le programme d’Alphabétisation, de l’Alliance Biblique du Burkina Faso.

Mon désir d’apprendre

Je m’appelle Cécile COMPAORE,  je suis membre de la Communauté Evangélique de Yamtenga, sise à Ouagadougou. Plus jeune, Je n’ai pas eu la chance d’aller à l’école comme les autres enfants pour apprendre à lire et écrire. Mais j’avais dans mon cœur un vif désir d’apprendre et d’acquérir des connaissances. Lorsque je me suis convertie, je désirais ardemment apprendre à lire la Bible, et c’était vraiment une préoccupation pour moi. J’ai acheté un livret d’apprentissage pour commencer à lire toute seule, mais il n’y avait personne pour m’aider. Je me suis approchée d’une voisine qui savait lire pour apprendre chaque jour une lettre ou un mot de mon livret. Je le faisais chaque matin lorsqu’elle allait au marché pour son commerce mais finalement elle m’a dit de cesser de l’importuner. Malgré mes efforts, je n’ai pas pu apprendre à lire.

J’ai décidé quand même de m’acheter une Bible dans ma langue qui est le mooré. Chaque soir dans mes prières je disais ceci à Dieu : «  Seigneur je sais que ce qui est écrit dans ta Parole est importante et  peut m’aider à mieux te connaitre et faire ta volonté. Mais je ne sais pas lire pour bénéficier du contenu. Accorde-moi la possibilité d’apprendre à lire et à connaitre ta Parole ». J’ai continué à prier ainsi jusqu’à ce que j’apprenne un jour que l’Alliance Biblique du Burkina Faso va ouvrir une classe d’alphabétisation dans notre l’église. Cela m’a rempli de joie et je me suis empressée de m’inscrire. Ainsi, Dieu venait de répondre à mes prières et mes rêves allaient également enfin se réaliser !

Les difficultés ne m’ont pas arrêtées

L’apprentissage n’a pas été facile, car il fallait concilier la vie de famille, le travail et les cours d’alphabétisation. J’ai aussi dû faire face à des paroles démotivantes de mes proches, qui trouvaient que l’alphabétisation en langue nationale n’avait plus aucun avantage de nos jours. A cause de ces difficultés certains apprenants ont abandonné la formation, mais mon désir d’apprendre a été plus fort que les difficultés rencontrées, et j’ai tenu bon jusqu’au bout.

A l’issue des trois mois d’apprentissage, j’étais enfin capable de lire et d’écrire dans ma langue. Aussi, j’améliorais de jour en jour mes capacités en lisant quotidiennement la Bible.

Les bénéfices de l’alphabétisation

Avec mes acquis en alphabétisation, j’arrive à tenir parfaitement les comptes de mon commerce, et j’utilise convenablement mon téléphone sans l’aide de personne.

J’ai décidé à l’issue de l’alphabétisation de m’inscrire pour des cours d’appui en vue d’apprendre à lire et à écrire couramment en français.  Les acquis des  cours d’alphabétisation ont été un avantage pour l’apprentissage du français et m’ont permis de réussir aussi cette formation.

Ma persévérance et mon désir de mieux connaitre mon Dieu par sa Parole m’ont poussé à travailler à la réalisation de mon rêve, celui d’apprendre à lire et à écrire dans ma langue maternelle. Je rends grâce à Dieu pour ce qu’il m’a permis de le réaliser, car les avantages sont multiples pour ma vie spirituelle, pour ma famille et mon entourage.

Le Programme d’Alphabétisation de l’Alliance Biblique du Burkina Faso

Le programme d’Alphabétisation de l’Alliance Biblique du Burkina Faso se fait en partenariat avec les églises locales où les classes sont ouvertes. Le Département en charge de l’alphabétisation, initie ses activités dans les églises en vue de permettre aux fidèles d’apprendre à lire dans leur langue. L’objectif étant de pouvoir lire la Parole de Dieu dans la langue de cœur de chacun et surtout de mieux la comprendre. 

Le Programme d’Alphabétisation de l’Alliance Biblique du Burkina Faso fait aujourd’hui face à des difficultés de financement, mais les besoins en alphabétisation restent énormes au sein des églises.

Avec un accompagnement financier, l’Alliance Biblique pourrait aider plusieurs comme Cécile à mieux connaitre le Seigneur et à interagir avec la Parole de Dieu.

Speak Your Mind