Principales activités alpha

A. Alphabétisation en Braille

Enfants handicapés visuels mais heureux d'apprendre

La quasi-totalité des personnes handicapées n’ont pas eu la chance d’avoir accès à l’éducation formelle. Ce qui explique le faible taux d’alphabétisation au Burkina Faso en général et chez les personnes handicapées de la vue en particulier (0,15%) qui constitue un handicap majeur à l’intégration socio-économique des handicapés de la vue, et un frein au développement de la nation.

Au regard de ce taux comparativement au nombre de personnes handicapées de la vue (500 000  dont 200 000 aveugles), elle prit alors conscience de l’importance de l’alphabétisation des aveugles.

Pour l’année 2008-2009,

-          56 centres d’alphabétisation pour aveugles ouverts sur l’étendue du territoire

-          697 aveugles et malvoyants inscrits (dont 230 femmes et 467 hommes)

-          642 évalués (dont 215 femmes et 427 hommes)

-          629 admis (dont 205 femmes et 424 hommes)

B. Initiatives et acquis en alphabétisation

  • adaptation et adoption officielle de l’alphabet Braille dans les 2 langues nationales majeures : Mooré et Dioula
  • Conception et impression de syllabaires pour aveugles
  • Fabrication du boulier-compteur (calculatrice pour aveugles et malvoyants) avec du matériel local
  • Fabrication d’un tableau pour aveugles

C. Education inclusive / intégratrice (école pour enfants aveugles)

  • Une école inclusive à Boulsa (province du Namentenga)
  • Une école intégratrice à Zabré (province du Boulgou)

D. Sensibilisation et identification

Au Burkina Faso comme dans beaucoup de pays, le handicap est considéré comme étant une malédiction. C’est pourquoi la présence d’une personne handicapée au sein d’une famille est le plus souvent mal vue ou est perçue comme étant le résultat ou la conséquence d’une faute commise par les proches. De ce fait la personne handicapée est délaissée, maltraitée ou tout simplement abandonnée des siens.  C’est ainsi que des :

  • sorties d’information et de sensibilisation sont organisées  par les animateurs dans les communautés abritant ces centres.
  • cours d’instruction civique et d’hygiène
  • enquêtes réalisées respectivement en 1995 et en 2000 sur plus de 400 personnes handicapées de la vue de vingt trois (23) provinces.
  • Dans la seule région de Zabré (province du Boulgou), 10% de la population est aveugle
  • Emissions radiophoniques (hebdomadaires) sur la 93.4 FM: sensibilisation, débats, témoignages, …

Lors de ces sessions de sensibilisation, plusieurs aveugles qui étaient pendant des années isolés et cachés par leurs parents à cause de leur cécité ont retrouvé une liberté et un épanouissement véritable. En vue de mieux connaître leurs conditions de vie, des visites à domicile sont organisées par les animateurs des centres.

E. Assistance sociale

Grâce à des dons ponctuels de la part de certaines institutions, le département a pu venir en aide aux plus démunis des aveugles (vêtements, vivres, produits pharmaceutiques, etc.).

Pendant les inondations du 1er septembre 2009, dix (10) personnes handicapées de la vue qui ont perdu leur maison ou leurs biens, ont bénéficié d’une aide financière.

En plus de l’alphabétisation, une formation en artisanat et en agropastoral est assurée aux personnes handicapées visuelles afin de leur permettre de s’auto-suffire par l’exercice d’une activité lucrative.

F. Artisanat

Une formation en artisanat est offerte aux apprenants dans le but de les rendre capable d’exercer un métier ; ce qui contribue énormément à la lutte contre la mendicité. Il s’agit de tissage de chaises, tables, lits de camp, filets de sports, sacs, etc.

G. Agropastoral

Cette formation est offerte dans le même but d’insertion sociale et d’épanouissement de la personne handicapée. Sur le plan pratique, des embouches individuelles et collectives sont organisées dans les centres et les domiciles de ces derniers.

I. Expertise

  • 76 animateurs de centres d’alphabétisation en Braille
  • 4 enseignants des écoles inclusives / intégratrice (pour les enfants aveugles)
  • 1 formateur des formateurs
  • 3 personnes ressources

J. Plateformes d’échanges

  • Forum national sur l’alphabétisation
  • Forum international des partenaires sur le handicap
  • Membre fondateur du cadre de concertation des institutions œuvrant pour les handicapés (CCI/Handicap)
  • Membre fondateur du cadre de concertation des opérateurs en alphabétisation de la région du centre du Burkina

K. Parténariat

  • Ministère de l’action sociale et de la solidarité nationale (appui technique)
  • Ministère de l’enseignement de base et de l’alphabétisation (appui technique)
  • Mission évangélique Braille (appui matériel)
  • Pain pour le prochain (appui financier)

L. Reconnaissance nationale

Vu l’ampleur et l’impact des activités de la coordination, le gouvernement du Burkina Faso lui a décerné le titre de « Promoteur National du Braille »

M. Exemples d’intégration socio-économique de personnes handicapées de la vue

  • Jardiniers
  • Animateurs de centres d’alphabétisation
  • Formateurs en artisanat