Don de Bibles au CHUSS de Bobo Dioulasso

« Une Bible pour mon prochain » est un projet qui a été lancé par l’Alliance Biblique du Burkina Faso (ABBF)  en janvier 2010. Il a pour objectif d’offrir la Parole de Dieu aux plus démunis de notre nation.

Ce projet qui est à sa troisième édition est le résultat d’un travail de collaboration entre l’ABBF et ses partenaires qui ont accepté donner des contributions pour d’avantage subventionner les prix des Bibles et faire des distributions gratuites.

Il s’agit dans le principe du projet que nous avons partagé avec nos partenaires de  payer pour une ou plusieurs Bibles qu’ils ne recevront pas, mais qu’ils  offriront à des personnes défavorisées par l’intermédiaire de l’ABBF.

Ainsi avec le soutien de nos partenaires, nous avons offert en 2010, 300 Bibles aux malades de l’Hôpital Yalgado de Ouagadougou et en 2012, 232 Bibles aux prisonniers de la MACO. En 2013, 200 Bibles ont été offertes aux malades de l’Hôpital Souro Sanou de Bobo Dioulasso par l’intermédiaire des aumôniers, dont 30 Louis segond, 40 Bibles Mooré, 80 Bibles Jula, 50 Tob, et 06 proclaimers (support audio du Nouveau Testament pour l’écoute communautaire) en Français, Mooré et Jula.

Stratégie utilisée par les aumôniers

Conscient du phénomène d’abandon de Bibles par des personnes qui n’en connaissent pas la valeur, les aumôniers ont adopté pour cette distribution une stratégie basée sur la rencontre personnelle. Ils ont déploré le fait qu’à la sortie de l’hôpital, certains malades abandonnent la Bible, offerte pendant leur maladie dans des conditions peu responsable.

Les aumôniers ont alors œuvré d’abord à préparer le terrain lors des visites ordinaires pour susciter chez les malades, un intérêt pour la Parole de Dieu. « Ceux qui recevaient ainsi ce cadeau comprenait qu’il s’agissait d’un bien précieux qu’il leur était donné et s’impliquait personnellement pour qu’il  ne reste pas submergé par le poussière » expliquent les aumôniers.

Quelques résultats par Communauté

Aumônerie Evangélique

-      Le Pasteur a assuré la lecture de la Parole de Dieu pour les malades sur leurs lits d’hôpital.

-      45 malades se sont convertis pendant les séances de prières et d’évangélisation par le biais de la distribution des Bibles

-      Dix (10) lettres de recommandations  ont été émises au bénéfice de ceux qui retournaient dans leurs  villages

-      Sur les 30 Bibles reçues en français, il ne reste plus qu’une Bible

-      60 malades ont pu bénéficier de l’écoute de la Parole de Dieu en Mooré, Jula et français.

Aumônerie Catholique

-      Sur les 100 Bibles reçues, il reste 7 Bibles en français et 18 en Jula. Dix (10) Bibles en français et Jula ont été déposées à la chapelle pour l’usage des malades qui y entrent pour la prière et la méditation

-      Trois (3) Bibles ont été offertes à des nos chrétiens travaillant au sein de l’hôpital. L’un d’eux a déjà commencé un cheminement de foi à la suite du Christ.

-      Quarante trois (43) personnes ont pu bénéficier de l’écoute des appareils audio (proclaimer). Tous témoignent  du fait que la Parole de Dieu est source d’apaisement et de réconfort durant les longues heures de la nuit.

-      12 Bibles ont été distribuées dans ce cadre pour renforcer cette foi née de l’écoute.

Les aumôniers s’expriment…

-      « Le choix de l’Alliance Biblique porté sur le milieu hospitalier est un signe évident de la sollicitude de Dieu lui-même porté pour nos malades. Ce geste a contribué à équiper nos aumôneries et la qualité de la présence de l’Eglise au sein de l’hôpital a sans doute été améliorée. Cela a aussi favorisé une synergie d’action basée sur le trésor de la Parole de Dieu entre l’Eglise Evangélique et l’Eglise Catholique. En somme, c’est témoignage chrétien qui devient de plus en plus visible à la base au chevet des malades ».

-      « Notre gratitude va à l’endroit de l’Alliance Biblique pour le don précieux que nous avons reçu qui vient à point nommé comme un appui au ministère que nos églises respectives nous ont confié ».

-      « Nous saluons l’engagement des partenaires de l’Alliance Biblique qui ont soutenu financièrement le projet Une Bible pour mon prochain. Nous les remercions et les encourageons à persévérer car leurs actions portent beaucoup de fruits ».

-      « Si de par le passé, nous avions des difficultés pour répondre adéquatement aux sollicitations quant à la disponibilité de la Bible au sein de l’hôpital, depuis le 13 Novembre 2013, la question est révolue ! »

Lancement de la Bible manuscrite à Bobo Dioulasso

Lancement de la Bible manuscrite à  Bobo Dioulasso

La cérémonie de lancement du projet de la « Bible manuscrite » à Bobo Dioulasso a eu lieu le mardi 12 Novembre 2013 dans la salle de conférence du siège de l’Eglise de l’Alliance Chrétienne.

Cette activité qui entre dans le cadre de la commémoration du trentième anniversaire de l’Alliance Biblique, placée sous le thème « 30 ans au service de l’Eglise et de la Nation » a vu la participation de 22 leaders et responsables d’Eglises et de dénominations de la ville.

La cérémonie a débuté par un mot de bienvenu qui a été prononcé par le Président du conseil consultatif de l’Agence de Bobo Dioulasso, le Pasteur Daniel Bouda.

Prenant  la parole, le Directeur l’Alliance Biblique, le Pasteur Dramane YANKINE a d’une part,  apprécié les efforts consentis par les Eglises de Bobo Dioulasso  pour accompagner l’Agence de Bobo et partant toute la structure dans ses activités ; et d’autre part présenter l’institution et ses activités.

Initié par l’Alliance Biblique en partenariat avec les églises protestantes et catholiques, la Bible manuscrite est un projet d’écriture de la Bible qui vise à rassembler tous les chrétiens du Burkina Faso autour de la Bible.

Il s’agit pour l’institution de sensibiliser les chrétiens sur la difficulté de la traduction de la Bible et de stimuler l’amour pour la Parole de Dieu.

A travers ce projet, l’Alliance Biblique voudrait surtout  lever des fonds pour soutenir  ses projets  de traduction en cours :  Mooré, Gulmancéma, Dagara, Bissa, Lyélé , San.

80% des livres de la Bible ayant été attribués aux chrétiens de Ouagadougou pour l’écriture, les 20% restants  ont été attribués aux chrétiens  de Bobo Dioulasso.

Les participants à la rencontre ont tous unanimement marqué un intérêt pour le projet et se sont engagés à accompagner l’ABBF dans sa réalisation.