Traduction de la Bible en Birifor

Le comité de gestion installé

L’Alliance Biblique du Burkina Faso a procédé au lancement officiel et à la mise en place du Comité de gestion  du projet de traduction de la Bible en langue Birifor. La cérémonie a eu lieu  à Gaoua,  en présence des autorités administratives, des premiers responsables ecclésiastiques et des fidèles chrétiens de la région mobilisés pour ce grand évènement.

Ce lancement a été une occasion de communion fraternelle articulée autour de la lecture et de la médiation de la Parole de Dieu en Birifor, des louanges au Seigneur par des cantiques en Birifor et des différentes allocutions.

Le Président du Comité National de l’Eglise protestante Evangélique, Enoch Sib qui a pris part à la cérémonie, a exprimé la joie de la communauté  et du comité d’accueillir à nouveau le projet de traduction de la Bible, qui avait connu un arrêt après son démarrage en 2007,  faute de financement. « L’aboutissement de ce projet permettra aux Birifors de disposer de toute la Bible, grâce à laquelle ils connaîtront et vivront selon les principes de Dieu », ajoute le président du CNE. Il a traduit  la reconnaissance de l’église à l’Alliance Biblique du Burkina Faso pour avoir accepté de conduire ce projet.

Pour le Directeur de l’Alliance Biblique du Burkina Faso, le Pasteur Dramane YANKINE, « la Parole de Dieu a été donnée à un peuple pour l’humanité, mais elle n’a pas été donnée dans une langue sacrée. Dieu se fait Birifor pour parler aux Birifors à travers la traduction de sa Parole». Pour la réalisation du projet, l’ABBF attend l’implication de la communauté Birifor, à travers des prières en faveur du projet et aussi par des contributions à l’occasion des journées de la Bible, pour soutenir le projet de traduction, Poursuit le Pasteur Yankiné.

Pour une plus implication et un engagement de la communauté,  un comité de gestion du projet de traduction de la Bible en Birifor, a été mis en place. Composé de 9 membres issus des différentes églises partenaires dans la traduction de la Bible en Birifor,  le comité a été présenté officiellement à la communauté.

Une prière de consécration des traducteurs et du Comité de gestion à été faite en communion avec l’ensemble des premiers responsables des deux communautés présentes.

Le programme de traduction de l’Ancien Testament en Birifor a été initié par l’Eglise Protestante Evangélique au Burkina Faso. Environ vingt ans après la traduction et la  publication du Nouveau Testament en Birifor (traduit en partenariat avec l’Alliance Biblique du Burkina Faso), l’Eglise a vu la nécessité de traduire également l’Ancien Testament en vue de permettre aux Birifors d’avoir accès à toute la Bible. L’église a alors sollicité l’expertise de l’Alliance Biblique du Burkina Faso pour continuer l’œuvre de traduction. C’est ainsi que depuis Juillet 2016, une équipe interconfessionnelle, composée de 3 traducteurs a été mise en place pour traduire l’Ancien Testament en vue de compléter le Nouveau Testament déjà utilisé par les populations.

Dans la Commune de Gaoua, les Birifors représentent 47% de la population et leur nombre est estimé aujourd’hui à environ trois cent mille (300. 000) dans la région. En dehors du Burkina Faso, la langue Birifor est également parlée au Ghana (125. 000 locuteurs)  et au Nord-est de la Côte d’Ivoire (4. 310 locuteurs). D’où l’intérêt de cette traduction, très attendue dans le Sud-Ouest du Burkina Faso et même hors du pays.

Les membres du Comité de Gestion du projet Birifor

-      Pasteurs Sié Joel DA et Zoubil SOME de l’Eglise protestante évangélique (E.P.E.),

-      Abbé Eric DA et OUEDRAOGO/DA Laure de l’Eglise catholique,

-       Pasteurs Aubain KAMBOU et Fulbert DA de l’Eglise des Assemblées de Dieu,

-       Sansan Victor DA de l’Eglise Alliance chrétienne,

-      Pasteur Yao Samuel DA et Samuel YOUL du Centre international d’Evangélisation,

-       PALENFO Jeannette de l’Union internationale des Chrétiens.

Témoignages

Fulbert PALENFO, Pasteur à L’E.P.E.

C’est un privilège d’avoir la Parole de Dieu dans sa langue et nous sommes reconnaissants au Seigneur . La Bible est très attendue  par  les  Birifor, car lorsque nous lisons la Parole de Dieu dans notre langue maternelle, nous la comprend mieux.  Plusieurs  savent déjà lire en birifor et sont impatients de lire bientôt, la Bible entière en Birifor.

Benjamin HIEN, Pasteur à l’EPE

La traduction de Bible en birifor, va nous  aider dans  l’évangélisation des Birifors. Nous disposons déjà du Nouveau Testament et nous avons hâte d’avoir la Bible entière en Birifor. Dieu a adressé un message pour les Birifors, et ce message ne nous est pas encore parvenu en entièreté,  et cela ce fera par la traduction de toute la Bible en Birifor. Avoir la Bible en Birifor  permettra aussi pérenniser la langue birifor.

La traduction de la Bible, les différentes étapes

Savez-vous combien de temps, il faut pour traduire la Bible entière (du Nouveau à l’Ancien Testament) d’une langue à une autre ? Nous vous proposons de découvrir dans ce numéro, les différentes étapes de la traduction de la Bible et  les partenaires qui interviennent au cours de la traduction de la Bible en vue de parfaire la qualité du travail.

1.    Les grandes étapes

La première étape de la traduction de la Bible, est encore appelée première ébauche. Elle concerne la traduction des textes en produit brut, par une équipe de traducteurs, composée d’au moins deux (2) personnes.

La deuxième étape, c’est la lecture croisée (mise en commun) et la correction des traductions de chacun des membres de l’équipe. Le texte traduit par chaque membre est soumis à l’appréciation de tous les autres traducteurs.

Troisième étape : l’équipe apprête les textes traduits et les soumet à l’appréciation du comité de révision. Le comité  siège et procède à un travail de révision et de proposition de correction.

Quatrième étape : elle concerne le contrôle ou la vérification du manuscrit par l’équipe de traduction,  le Conseiller en traduction, l’Examinateur de manuscrit. Un document officiel est signé par l’Examinateur, le Conseiller et le Directeur de l’ABBF pour attester et autoriser son impression et sa publication.

Dernière étape : Il s’agit de la composition des épreuves (la préparation des textes pour la publication). Après la vérification de l’Examinateur de manuscrit, les textes sont envoyés hors du pays pour la composition. Apres ils sont retournés pour la dernière relecture par les équipes de traduction, et les corrections sont insérées par l’examinateur de manuscrits. Le Conseiller les envoie là ou ils seront publies. le texte est ensuite retourné aux traducteurs pour une dernière lecture (afin de s’assurer que le texte ne comporte pas de fautes d’orthographes) avant l’impression.

2. Les intervenants dans de la traduction de la Bible

-      Le comité de réviseurs

Le travail des réviseurs est assuré par un comité de réviseurs indépendant de l’équipe des traducteurs.

C’est une équipe de volontaire, ayant une excellente connaissance de la langue de traduction mais sachant également lire le français. Les réviseurs jouent un rôle important dans le processus de traduction. En tant que personnes ressources, ils valident la traduction proposée par l’équipe en s’assurant qu’elle est naturelle et compréhensible par la communauté.

Après la première ébauche (traduction des textes en produit brut), le texte traduit est remis aux réviseurs, plusieurs semaines à l’avance. Ils en prennent connaissance et apportent les corrections éventuelles. Ils se retrouvent ensuite en séance de travail avec l’équipe des traducteurs, pour leur faire part de leurs observations en vue d’améliorer la qualité des textes traduits. La séance de révision est très minutieuse, chaque chapitre du texte traduit est passé au peigne fin par les réviseurs, afin d’assurer une traduction de qualité.

-      Le Conseiller en traduction

Le Conseillère en traduction assure la formation et l’encadrement des traducteurs et le contrôle technique de l’ébauche, ou du travail déjà réalisé. Il intervient en principe à partir de la quatrième étape (après le travail du comité de révision). Mais il peut également intervenir à toutes les étapes pour conseiller et guider les traducteurs. Elle a pour mission de vérifier la conformité, la clarté, la véracité et la fidélité du texte traduit, par rapport à l’original.

-   Le Contrôleur de manuscrit

Le Contrôleur de manuscrit vérifie les caractères, la ponctuation et la division du texte en chapitre et en versets, les notes de bas de page, les renvois, les références parallèles, les guillemets, les illustrations… Sous la direction du Conseiller en traduction, il veille aux derniers ajustements avant l’envoi du manuscrit à la production.

DEDICACE DE LA BIBLE EN SAN

Que la grâce et la paix de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ vous soient renouvelées avec abondance !

Voici quelques informations relatives à la dédicace de la Bible en langue San (Samo). Nous vous invitons à rendre grâce à Dieu pour la publication de la Parole de Dieu dans cette langue et pour son impact dans la vie des San.

Cliquez ici pour plus de détail: Lettre de nouvelles dédicace Bible San

Pour lire des témoignages en anglais, cliquez ici: Testimonies in english

Nouvelle version de la Bible en Mooré

Débuté en 1991, le projet de traduction de la nouvelle version de la Bible en Mooré s’est achevé en décembre 2013. La cérémonie de dédicace de cette nouvelle version est intervenue le samedi 29 Novembre 2014, à Ouagadougou, en présence des autorités ecclésiastiques, des représentants de l’Alliance Biblique Universelle,  et des personnalités administratives et politiques de notre pays.

« L’Eternel a encore béni l’Eglise du Burkina Faso en ajoutant à la liste des traductions déjà existantes, cette nouvelle traduction de la Bible en Moore ». S’est exprimé le directeur de l’Alliance Biblique du Burkina, le Pasteur Dramane YANKINE. Le projet qui au départ n’était qu’une révision qui durerait au maximum six ans a fini par être une traduction intégrale de la Bible au regard des difficultés apparues dans le projet de révision de la Bible qui a duré plus de 20 ans.

Pour la traduction de cette nouvelle version de la Bible en Mooré, l’accent a été mis sur la nouvelle l’orthographe qui contrairement à l’ancienne version, est conforme à l’orthographe nationale adoptée par le gouvernement burkinabé en 1984. Elle offre également une traduction plus complète de certains versets et tient compte de l’évolution de la langue mooré. Cette Bible qui répond aux attentes d’un public varié  se décline en trois éditions : une édition simple (sans illustration), une édition complète (avec une concordance, glossaire, renvois..) et une édition de luxe complète à bordure dorée.

Le Conseiller en traduction, le Dr Samy TIOYE a tenu à saluer le travail des traducteurs qui ont participé à la traduction des textes bibliques dans les différentes étapes du projet.  « Ce sont au total huit traducteurs qui se sont succédés  dans le projet durant ces vingt dernières années. Ils ont donné de leurs connaissances théologiques, linguistiques et culturelles pour rendre les textes bibliques accessibles en Mooré » a-t-il indiqué. Aussi, quatre conseillers en traduction ont accompagnés les traducteurs, pour attester d’attester de la qualité des textes et de leur validité en vue d’une autorisation de publication, il a cité le Dr, Lynell ZOGBO, le Dr Anne KOMPAORE, le Dr Youssouf DEMBELE et le Dr Samy TIOYE.

Un des moments importants de la cérémonie a été la lecture de la nouvelle version de la Bible en Mooré par 3 apprenants en alphabétisation en Mooré et un handicapé visuel issue de nos d’alphabétisation. Voici ce qu’a déclaré une des apprenantes, Mariam OUEDRAOGO après avoir lu la nouvelle version de la Bible en Mooré « Je suis heureuse d’avoir aujourd’hui une Bible qui prend en compte la nouvelle orthographe du mooré adoptée par le gouvernement de notre pays, car c’est cette orthographe qui nous est enseignée dans les centres d’alphabétisation.  Cela nous permettra de la lire et de la comprendre plus aisément. En plus l’ancienne version utilisait des mots qui étaient proche du français, je suis contente en lisant cette Bible de constater que les mots utilisés viennent du terroir mossi ».

Le Pasteur Samuel YAMEOGO, Président de la Fédération des Eglises et Missions Evangélique (FEME), qui a présidé la cérémonie de dédicace a accueillit avec  « fierté et reconnaissance à Dieu cette nouvelle version de la Bible en Mooré qui est mise à la disposition du peuple mossi». Il a également rendu grâce à Dieu pour travail de l’Alliance Biblique dans la traduction et la diffusion de la Bible au Burkina Faso.

C’est le résultat d’un partenariat entre l’Alliance Biblique du Burkina Faso, ses partenaires des Pays Bas et des Etats Unis d’une part et d’autre part avec l’église du Burkina Faso. Ce partenariat s’est traduit en termes de soutien financier, spirituel, matériel et de ressources humaines.

Dédicace d’une nouvelle version de la Bible Mooré

NOUVELLE VERSION DE LA BIBLE MOORE