La traduction de la Bible, les différentes étapes

Savez-vous combien de temps, il faut pour traduire la Bible entière (du Nouveau à l’Ancien Testament) d’une langue à une autre ? Nous vous proposons de découvrir dans ce numéro, les différentes étapes de la traduction de la Bible et  les partenaires qui interviennent au cours de la traduction de la Bible en vue de parfaire la qualité du travail.

1.    Les grandes étapes

La première étape de la traduction de la Bible, est encore appelée première ébauche. Elle concerne la traduction des textes en produit brut, par une équipe de traducteurs, composée d’au moins deux (2) personnes.

La deuxième étape, c’est la lecture croisée (mise en commun) et la correction des traductions de chacun des membres de l’équipe. Le texte traduit par chaque membre est soumis à l’appréciation de tous les autres traducteurs.

Troisième étape : l’équipe apprête les textes traduits et les soumet à l’appréciation du comité de révision. Le comité  siège et procède à un travail de révision et de proposition de correction.

Quatrième étape : elle concerne le contrôle ou la vérification du manuscrit par l’équipe de traduction,  le Conseiller en traduction, l’Examinateur de manuscrit. Un document officiel est signé par l’Examinateur, le Conseiller et le Directeur de l’ABBF pour attester et autoriser son impression et sa publication.

Dernière étape : Il s’agit de la composition des épreuves (la préparation des textes pour la publication). Après la vérification de l’Examinateur de manuscrit, les textes sont envoyés hors du pays pour la composition. Apres ils sont retournés pour la dernière relecture par les équipes de traduction, et les corrections sont insérées par l’examinateur de manuscrits. Le Conseiller les envoie là ou ils seront publies. le texte est ensuite retourné aux traducteurs pour une dernière lecture (afin de s’assurer que le texte ne comporte pas de fautes d’orthographes) avant l’impression.

2. Les intervenants dans de la traduction de la Bible

-      Le comité de réviseurs

Le travail des réviseurs est assuré par un comité de réviseurs indépendant de l’équipe des traducteurs.

C’est une équipe de volontaire, ayant une excellente connaissance de la langue de traduction mais sachant également lire le français. Les réviseurs jouent un rôle important dans le processus de traduction. En tant que personnes ressources, ils valident la traduction proposée par l’équipe en s’assurant qu’elle est naturelle et compréhensible par la communauté.

Après la première ébauche (traduction des textes en produit brut), le texte traduit est remis aux réviseurs, plusieurs semaines à l’avance. Ils en prennent connaissance et apportent les corrections éventuelles. Ils se retrouvent ensuite en séance de travail avec l’équipe des traducteurs, pour leur faire part de leurs observations en vue d’améliorer la qualité des textes traduits. La séance de révision est très minutieuse, chaque chapitre du texte traduit est passé au peigne fin par les réviseurs, afin d’assurer une traduction de qualité.

-      Le Conseiller en traduction

Le Conseillère en traduction assure la formation et l’encadrement des traducteurs et le contrôle technique de l’ébauche, ou du travail déjà réalisé. Il intervient en principe à partir de la quatrième étape (après le travail du comité de révision). Mais il peut également intervenir à toutes les étapes pour conseiller et guider les traducteurs. Elle a pour mission de vérifier la conformité, la clarté, la véracité et la fidélité du texte traduit, par rapport à l’original.

-   Le Contrôleur de manuscrit

Le Contrôleur de manuscrit vérifie les caractères, la ponctuation et la division du texte en chapitre et en versets, les notes de bas de page, les renvois, les références parallèles, les guillemets, les illustrations… Sous la direction du Conseiller en traduction, il veille aux derniers ajustements avant l’envoi du manuscrit à la production.